Rechercher sur le blog:
06
Nov-2017

Tiens-toi prêt, papa : je rentre à la maison !

l'aventurière fauchée

Tiens-toi prêt, papa : je rentre à la maison !

 

J’ai besoin d’une pause. Après une longue réflexion, de nombreuses prises de tête et des doutes, j’ai décidé de rentrer à la maison pour les fêtes. Cela fait un petit moment que j’y pense en ressentant la fatigue s’installer, en voyant ma passion et mon attention diminuer. J’ai toujours dit que ce tour du monde n’était ni un défi, ni un challenge, mais bel et bien une quête. Et c’est comme si depuis quelques semaines, je ne trouvais plus rien…  Alors voilà, je rentre.

Je n’aurais jamais imaginé faire ce tour du monde en deux fois surtout que cela compromet mon envie initiale de n’utiliser ni argent ni avion. Aujourd’hui, pourtant, cette solution me paraît être la plus respectueuse de mon rythme, de mes besoins et de mes envies. Je me suis demandée si c’était de ‘’la triche’’. Et puis, je me suis rappelée que pour tricher il fallait que quelqu’un ait établi des règles. Or, je crois que c’est devenu le principe même de mon voyage – et de ma vie – de ne rien m’imposer, mais d’accueillir mes sentiments face aux aléas, aux rencontres, aux nouvelles passions et aux épreuves. Alors je ne serais pas ‘’la fille qui a fait le tour du monde sans argent, en combattant monstres et dragons, en deux jours et sur un pied’’ dont certains journaux parlent et que quelques-uns d’entre vous imaginent être moi. Mais je serais moi, juste Sarah Gysler, 23 ans, une fille qui a une relation très particulière avec le voyage, une peur bleue des fourmis et qui, après un an sur la route, a juste envie de revoir ses proches.

C’est dommage parce que ce n’est jamais un sujet dont on parle sur les blogs ou entre nous, voyageurs. Le manque des gens que l’on aime ou simplement de sa maison. C’est presque tabou. Malgré tout, c’est là…  Je reçois chaque jour des messages où l’on me demande comment je gère la distance, si j’aime mes parents, si ça ne me manque pas de ne jamais voir mes amis. Je réponds toujours sincèrement, selon mon humeur et ma vérité du moment. Et ces derniers temps, je pleurniche sur mon clavier… Lors des semaines qui viennent de s’écouler et particulièrement pendant la campagne pour la Dominique, beaucoup de choses ont changé en moi. J’ai appris que si l’aventure n’a pas de prix, la famille non plus.

J’en ai parlé à mes parents qui trouvent évidemment que c’est la meilleure idée de l’univers. J’imagine mon père faire des bonds dans le salon en criant qu’il y a ‘’Zizi’’ qui revient – parce que oui, c’est comme ça qu’il m’appelle. Du coup, mon père et ma mère se sont cotisés pour payer mon billet de Bogota à Paris le 23 décembre. C’était trop tentant de prendre le départ de Bogota (alors que je suis perdue dans la jungle panaméenne).  Cela donne un peu de challenge au mois de décembre : essayer d’attraper l’avion.

Un pas en arrière pour deux en avant. Je repartirai avec une toute nouvelle énergie en février 2018 pour la deuxième partie du projet : le Pacifique. Je retournerai en Colombie pour reprendre la route là où je l’aurai laissée, et comme prévu, j’essayerai de rejoindre la Nouvelle-Zélande en bateau-stop. Mon objectif est de commencer le Te Araroa Trail, la randonnée qui traverse toute la Nouvelle-Zélande du nord au sud en octobre 2018. Beaucoup de temps en mer, de nouvelles rencontres, des galères et de l’émerveillement donc.

 

Il y a aussi un truc que j’ai oublié de vous dire mais qui est important. Je profite de cet article un peu brouillon pour le faire. L’année prochaine, au printemps si je tiens les délais, je vais publier mon premier livre. C’est assez étrange la vie, parce que si j’ai toujours vaguement aimé écrire, je ne l’ai jamais fait très sérieusement. J’ai commencé à écrire des textes – des vrais qui font pleurer – à la création de ce blog, il y a une année. La première chose que j’ai vraiment écrite a été ma Lettre à la solitude. Finalement, il y a quelques semaines, j’ai nommé un fichier word ‘’début du manuscrit’’ et je l’ai enregistré précieusement dans le dossier ‘’livre’’.

Ces derniers mois, j’ai eu la chance de recevoir plusieurs propositions d’éditeurs grâce à ce blog. Au départ, je ne voulais rien entendre parce que je préférais de loin l’autoédition. Pourtant, une éditrice m’a convaincue. Principalement parce que c’est la meilleure et que je sais qu’elle défendra mon livre – aussi bizarre sera-t-il- avec beaucoup de cœur. La seconde raison est que c’est la maison d’édition qui a publié ‘’Petit traité sur l’immensité du monde’’ de Sylvain Tesson et que ce livre est vraiment trop bien. Donc voilà, ce sera l’Edition des Equateurs avec l’inestimable aide de Jeanne Pham Tran. Un nouveau projet qui me tient très à cœur et pour lequel je ressens le besoin de me mettre en pause quelques semaines.

2017 a été une aventure absolument extraordinaire. J’ai vécu des joies que je n’imaginais même pas possibles et j’ai été bien plus loin que je ne l’espérais. Pour moi, ce serait comme une insulte à ma passion pour la route que de continuer effrontément alors que ma tête est ailleurs, que mon corps s’effondre et me crie stop. Je serai donc en Suisse, à Lausanne, du 25 décembre au 20 février à me gaver de fondue, préparer 2018 et rester enfermée dans ma chambre à écrire. S’il me reste un peu de temps, on se rencontre ?

Du 25 décembre au 20 février : prendre une vraie douche, faire Noël, passer du temps avec mes proches, améliorer un peu la structure du blog, avoir froid, télécharger très illégalement de la musique et des films, aller chez le dentiste et le gynéco, reprendre le sport et me remplumer, améliorer le contenu de mon sac à dos, aller chez le coiffeur et peut-être acheter un smartphone pour mieux partager mes images. Manger des burgers, des moules frites, de la fondue, des pistaches et du couscous. Regarder la saison 6 d’American Horror Story et la saison 2 de Stranger Things. Ecrire mon livre.

13

 goûts / 12 Commentaires
Partager cet article:

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Tiens-toi prêt, papa : je rentre à la maison !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens
maNUELA
Invité

Mais t’as tellement raison! la vraie liberté c’est ça no? pouvoir choisir de partir, de rester mais aussi de rentrer..et ne pas avoir à se justifier..Et clair que j’achèterais ton livre! :o) d’ici là bonne route!

sandrine
Invité

Je te souhaite de très belles fêtes en famille ! Rien de tel effectivement que de se ressourcer de temps à autre 🙂 Je pars de mon côté en janvier 2018 en nouvelle zélande pour quelques mois, qui sait, peu être au plaisir de s’y retrouver ! ( je met déjà une option sur ton livre 😀 )

Judith
Invité

Fais le plein d’amour, c’est le meilleur des carburants : o )

Fermon Marie Laure
Invité

Salut Sarah, je te suis depuis un long moment et franchement tu es juste incroyable, tu es d’un courage invraisemblables. J’aimerais être comme toi vraiment mais en ai je le courage .
Tu es une vrai personne et en plus très inspirante.
En ce moment je suis dans le Nord de la Norvège en woofing à côté de Tromsø. Je rentre en décembre en France. J’aimerais pouvoir te rencontrer pendant tes vacances en Suisse. Serait-il possible ?

chauvet
Invité
Waou j’adore … s’écouter c’est l’essentielle et, personnellement j’ai compris que le voyage ca demande une énergie, une envie, et c’est pas sur commande. Je me dis à moi même « d’attendre l’appel du vent » avant de redécoller, d’attendre l’appel avant de repartir.. Il n’y a que comme ça que l’on apprécie vraiment le voyage, et puis être à l’autre bout du monde alors que notre tête, et notre coeur est ailleurs (comme tu l’as si bien dit), quel gâchis! Je comprend parfaitement ce que tu ressens, cette pression, ce questionnement sur « la triche », et comme toi je me suis juste… Read more »
chauvet
Invité

Et aussi, félicitation pour ton livre!! ça c’est un sacrée rêve <3

gehret
Invité

Alors ZIZI, un tout bon retour un Suisse et si je peu participer pour ton phon, fait moi signe c’est très volontier.Il y a longtemps que je vous suit. Gros bisous.

kAMILLE
Invité

Bonjour Sarah, très bon article et je te comprends! La famille, c’est hyper précieux !! Et oui ça manque !! De toute façon, nous sommes comme les arbres, pour bien se développer nous avons besoin de nos racines. On évolue, mais pas sans ceux que l’on aime. Prendre du temps pour les voir, tant qu’on le peut, c’est une chance à savourer, qui nous aide à mieux vivre notre vie. Bonnes vacances ! ENJOY <3

Baudouin
Invité

l’aventure a un prix, la famille est ton pilier….Joyeux noël et très bonne année Sarah

LA FRANCAISE VOYAGE
Invité

Revenir pour mieux repartir ! Tu vas pouvoir faire le plein d’énergie et recommencer ton tour du monde 😉 Je te suis depuis un petit moment, et en effet ce « style de vie » peut être parfois épuisant. Alors bon repos, bonne chance pour ton livre et tiens nous au courant des avancées ! 😀
PS : j’ai passé deux semaines à côté de Lausanne le mois dernier, le lac Léman me semble être l’endroit idéal pour se ressourcer 🙂

Victoria
Invité

En même temps, qui n’a pas envie de rentrer au pays de la fondue! 😉
Peu importe le chemin que tu empruntes même si ça n’est pas celui que tu pensais prendre, ce voyage sur ton chemin de vie n’appartient qu’à toi.
Merci de partager ton expérience et tes ressentis, je suis très fière de voir une nana (qui plus est sans argent et seule) explorer le monde tel que tu le fais.

wpDiscuz

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec