Rechercher sur le blog:
27
Oct-2017

Mon tour du monde sans argent – article invité

Ces deux derniers mois on été assez bizarres pour moi, beaucoup d’articles sont parus sur mon aventure et mes voyages, dans différents journaux et sur différentes plateformes. Certains articles ont été très bien rédigés, d’autres l’étaient moins. Certains étaient très proches de ma réalité, et d’autres amplifiés pour attirer le lecteur… Du coup, j’ai décidé d’écrire mon propre article. Il fait, de manière très simple, un retour sur les trois dernières années de ma vie, celles que j’ai vécu depuis ma décision de prendre la route. J’avais envie de parler de ce qui s’est vraiment passé, avec mes mots et sans en faire des caisses. Juste vous raconter ma réalité.

J’ai été invitée par Ryan à partager mon article sur son blog « lesacados », et j’ai accepté avec plaisir. Tout le monde connait Ryan, c’est l’un des plus influant blogueur voyage de ces dix dernières années. C’est le premier blog que j’ai lu, celui qui m’a donné envie de créer celui-là. La boucle est bouclée, comme on dit ! Si nos modes de voyages sont un peu différents, je pense que notre envie de partager et d’inspirer est la même. Voilà donc, j’espère que cet article vous plaira, j’y ai mis tout mon coeur 😀 !

 

Mon tour du monde SANS ARGENT

C’était un jour banal. Un jour de plus. Un jour de trop. Nous étions en 2014, j’avais vingt ans, et j’ai décidé de tout plaquer pour changer de vie. J’ai quitté mon travail, mon appartement, mes repères… Je suis devenue nomade. Je n’étais pas bien sûre de savoir pourquoi, je voulais juste me donner les moyens de mener la vie dont je rêvais, de découvrir les merveilles de notre planète, des steppes mongoles aux fjords norvégiens, de la jungle philippine aux grands espaces traversés par le Transsibérien. Mais j’étais fauchée. Changer de vie sur un coup de tête, ça fait une belle histoire, mais ça ne paye pas un tour du monde. Je n’y avais pas vraiment pensé, à ce problème là. J’ai donc réuni ma cellule de crise habituelle – mon ordinateur et mon chat Mimou – et nous avons convenu de faire de l’auto-stop. Nous allions trouver où dormir via Couchsurfing, récupérer la nourriture prête à être jetée sur les marchés et même apprendre à pêcher. Sauf Mimou, parce qu’il est en peluche.

Mes débuts timides n’ont pas duré bien longtemps. Les nuits chez l’habitant, les longues heures d’auto-stop, et même les expériences les plus improbables – celles que, bizarrement, on raconte toujours en riant alors qu’on en pleurait sur le moment – m’ont rapidement convertie à l’esprit du voyage alternatif. Au fil des kilomètres, est née dans mon esprit une pensée, une envie, un projet fou. Faire le tour de monde sans argent. « Stop un jour, stop toujours », comme disent les scouts. Enfin, un truc du genre. Alors je me suis lancée. Ça fait maintenant plusieurs années que je n’ai plus vu un bureau de change, mais j’ai vu tellement d’autres choses. La route m’a appris la débrouillardise, la solidarité, le partage. Elle m’a montré la beauté de l’être humain. Parce que j’ai choisi de la voir. Parce que j’ai choisi de placer la rencontre au cœur de mon voyage, l’aventure au cœur de ma vie.

Lire l’article complet

1

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec